« Auto-affection et événement »

  • Roberto J. Walton Université de Buenos Aires
Mots-clés: auto-affection, phénoménologie

Résumé

Cette contribution témoigne de l’importance de la réception de la phénoménologie de langue française en Amérique Latine. En revisitant la thèse de la duplicité de l’apparaître – apparaître de la vie comme affect et comme force, apparaître du monde comme sens et distance –, Roberto J. Walton s’attache au concept fondamental de la phénoménologie de la vie, en mettant en avant des modalités dans lesquelles l’auto-affection opère sans hétéro-affection d’une manière avérée. Il précise d’emblée que cette auto-affection sans hétéro-affection est définie par deux aspects : un premier « aspect de base » – ou rapport de fondation – en vertu duquel l’auto-affection est la condition de possibilité de toute intentionnalité ou ek-stase ; et un deuxième aspect « d’intensification ou d’excédence » qui renvoie à la phénoménologie de l’événement, en ceci que l’auto-affection y apparaît dans une sorte de plus-value, c’est-à-dire dans la condition de l’acte comme accroissement créateur.

Biographie de l'auteur

Roberto J. Walton, Université de Buenos Aires

Docteur en philosophie de l’Université de Buenos Aires, il est professeur dans cette même université et à l’Université catholique de Santa Fe. Directeur du centre d’études philosophiques de l’Académie nationale des sciences de Buenos Aires et membre du prestigieux Cercle latino-américain de phénoménologie, il est par ailleurs codirecteur de la revue Escritos de Filosofia et membre de plusieurs comités de lecture de revues philosophiques.

Publié le
2018-09-13