Le langage de la révélation en phénoménologie radicale.

  • Giuliano Sansonetti Université de Ferrare
Mots-clés: langage, phénoménologie, religion, révélation

Résumé

Cet article est consacré à la philosophie henryenne de la religion. « Pas de révélation sans langage, pas de langage sans révélation ». Avant Michel Henry, c’est ce qu’avait on ne peut mieux dit Heidegger. Mais de quelle révélation s’agit-il et de quel langage ? Plus encore : de quel langage pour quelle révélation ? Voilà la question. C’est sur ce plan que la pensée de Michel Henry croise inévitablement la pensée de Heidegger qui, dès les premières lignes de L’essence de la manifestation, se présente comme son interlocuteur privilégié, voire son adversaire attitré. Et c’est justement dans la connexion entre révélation et langage que se décidera à la fois la proximité et la distance majeure entre les deux penseurs, liées à l’alternative que constituent leurs deux projets d’ontologie phénoménologique.

Biographie de l'auteur

Giuliano Sansonetti, Université de Ferrare

Professeur de philosophie et d’histoire au lycée de 1966 à 1995. Membre du Conseil national de l’éducation de 1978 à 1989. Professeur d’histoire de philosophie contemporaine à l’Université de Ferrare, il y enseigne la philosophie morale depuis 2007. Ses recherches portent sur la phénoménologie contemporaine et l’herméneutique des régions françaises et allemandes.

Publiée
2018-09-13