Le concept henryen de « réalité ». Sur le sens du noème, de l’objet et de l’étant dans la phénoménologie matérielle.

  • Julien Lheureux Université catholique de Louvain
Mots-clés: noème, phénoménologie, réalité

Résumé

Cette étude propose d’étudier le concept de réalité, dans le cadre de l’élaboration d’une philosophie première et d’une philosophie qui entend thématiser les modes de la révélation. La voie prise est, en quelque sorte, celle « par la négative », puisque J. Lheureux part d’une enquête sur le rôle du noème et sur le sens de l’irréalité (donc sur le plan de l’extériorité et de sa déréalisation) chez M. Henry — perspective profondément originale. L’analyse des déplacements que M. Henry opère par rapport à Husserl et son enquête sur l’idée est particulièrement fine et montre comment le refus husserlien de l’objectivisme est repris et rejoué dans la compréhension henryenne de la réalité, au gré d’un « procédé d’idéalisation de l’être transcendant » qui vise à « faire refluer le tout de la réalité dans l’auto-apparaître de la Vie ».

Biographie de l'auteur

Julien Lheureux, Université catholique de Louvain

Julien Lheureux est étudiant à la Faculté de philosophie, art et lettres de l’Université catholique de Louvain.

Publiée
2018-09-12